Skip Navigation Links.

 

La FMOQ dans les médias
La FMOQ dans les médias en 2011
Dernière mise à jour : 06 mars 2012

 

Consultez les archives 2011 des interventions publiques de la Fédération. Vous avez cliqué sur un hyperlien brisé? Merci de communiquer avec l'édimestre.

 

 Décembre | Novembre | Octobre | Septembre | Août | Juillet | Juin | Mai | Avril | Mars | Février | Janvier

 

21 décembre 2011 Transferts en santé - Les médecins et les infirmières en colère, Le Devoir
«C'est inacceptable», lance le président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), le Dr Louis Godin, tout aussi surpris que le ministre Bachand de l'offre unilatérale d'Ottawa. Lundi, le ministre des Finances Jim Flaherty a annoncé aux provinces que l'accord sur la santé sera renouvelé pour 10 ans en 2014, mais qu'après 2017, la croissance du transfert passera de 6 % par an à une bonification arrimée à la croissance économique, avec un taux plancher de 3 %. Mais Québec perdra quelques centaines de millions dès 2014, puisque le financement par personne s'appliquera dès lors, au profit de provinces comme l'Alberta et au détriment d'autres comme le Québec. >>>

 

11 décembre Est du Québec et Côte-Nord, pénurie inégale de médecins de famille, Le Soleil

 La pénurie varie entre 2,5 % en Gaspésie et 15 % sur la Côte-Nord (il manque 24 médecins) et elle est de 9,4 % au Bas-Saint-Laurent (où il en manque 26), selon le tableau de répartition des effectifs médicaux en omnipratique pour 2012, de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec réalisé sur la base de travaux communs avec Québec.


7 décembre 2011 Médecins de famille - Intérêts particuliers, Le Devoir
Sur un ring improvisé nommé système de santé, omnipraticiens et spécialistes boxent une fois de plus. C'est officiellement au nom de la qualité d'un réseau où errent toujours deux millions de Québécois sans médecin. Mais la teneur des échanges laisse croire plutôt à un autre de ces feuilletons partisans desquels la population ne retire ni satisfaction, ni révolution.

 

6 décembre 2011 Médecins de famille - Les objectifs d'Yves Bolduc jugés irréalistes, Le Devoir
Bien qu'ils aimeraient y croire, les omnipraticiens et les jeunes médecins jugent plutôt irréaliste l'objectif du ministre de la Santé, le Dr Yves Bolduc, qui a lancé dimanche que chaque Québécois aurait un médecin de famille en 2016 tout en minimisant la pénurie actuelle. 

 

5 décembre 2011 Les omnipraticiens jugent irréalistes les objectifs de Bolduc, Le Devoir

La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) juge irréaliste l’objectif d’un médecin de famille pour chaque Québécois d’ici 2016, tel qu’énoncé par le ministre de la Santé, Yves Bolduc, dans une entrevue à La Presse canadienne.

5 décembre 2011 Un médecin de famille pour tous d'ici 2016, Maisonneuve en direct, Première chaîne de Radio-Canada
Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Yves Bolduc, s'engage à ce que tout le monde ait un médecin de famille dès 2016. Selon le ministre, non seulement il n'y aura plus de pénurie de médecins, mais il y aura même des surplus dans certaines spécialités.

Écoutez la tribune
avec Louis Godin, président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, Pierre Cossette, doyen de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke, et Antoine Groulx, médecin omnipraticien et président du Collège québécois des médecins de famille.

 

5 décembre 2011 Médecin de famille pour tous? RDI
Anne-Marie Dussault en parle avec le président de la Fédération des médecins spécialistes, Gaétan Barrette ainsi qu'avec le président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, Louis Godin.
L'entrevue avec Gaétan Barrette et Louis Godin

 

5 décembre 2011 Médecins de famille : la solution Bolduc ambitieuse mais atteignable, dit la FMOQ, Radio-canada.ca
La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) estime que l'objectif fixé par le ministre de la Santé, Yves Bolduc, pour mettre un terme à la pénurie de médecins de famille d'ici 2016 est ambitieux, mais tout de même atteignable. >>>

L'entrevue avec le Dr Louis Godin
 

5 décembre 2011 Un médecin de famille pour tous d'ici 2016: irréaliste, dit la FMOQ, Le Soleil
Le président de la FMOQ réfute les arguments de la Fédération des médecins spécialistes voulant que la pénurie de médecins de famille soit attribuable au fait que les jeunes médecins ne font pas autant d'heures de travail que les médecins plus âgés. «Ça demeure un peu grossier comme analyse de prétendre que les médecins de famille ne travaillent pas, qu'ils font seulement du neuf à cinq, qu'ils ne travaillent pas dans les urgences, le soir et la fin de semaine. Pourtant, sur les 2500 médecins qui travaillent dans les urgences, 2400 sont des médecins de famille», a-t-il rétorqué. >>>

5 décembre 2011 Médecins de famille: un objectif irréaliste, dit la Fédération des médecins, La Presse
Le docteur Godin qualifie de très ambitieux et de grosse commande l'objectif d'un médecin de famille par Québécois d'ici cinq ans. Selon lui, pour espérer s'en approcher, il faudrait que plus de la moitié des étudiants en médecine choisissent la médecine familiale, que leurs tâches dans les hôpitaux soient réduites ou à tout le moins contrôlées, que l'organisation du travail soit revue et que les besoins de soins n'augmentent pas, ce qui semble peu réaliste dans un contexte de vieillissement de la population. Il précise que la Fédération est tout à fait en faveur d'un tel objectif, mais ajoute que cela ne lui paraît pas plus réaliste pour autant. >>>

 

3 décembre 2011 Le Dr Godin s'interroge sur les intentions politiques du Dr Barrette, La Presse
Le président de la FMOQ explique qu'il a eu comme réflexe premier de ne pas réagir aux propos du Dr Barrette. En même temps, il veut rétablir les faits. « Sa façon de fonctionner, c'est l'insulte », estime-t-il. Le Dr Godin est d'ailleurs convaincu que le point de vue du Dr Barrette ne correspond pas à celui de l'ensemble des spécialistes. >>>

 

2 décembre 2011 Les médecins travaillent assez, selon Philippe Couillard, La Presse
Philippe Couillard, ancien ministre de la Santé du Québec, n'est pas d'avis que les médecins de famille ne travaillent pas assez. Interrogé à ce sujet à sa sortie d'un discours sur sa vision de la santé devant la chambre de commerce de Montréal, il s'en est pris indirectement à François Legault et à Gaétan Barrette, président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), qui ont soutenu au cours des derniers jours que les omnipraticiens n'en font pas assez.

« C'est insultant pour les gens qui travaillent très fort. On ne peut pas dire quelque chose comme ça sur la place publique sans blesser les omnipraticiens. C'est une affirmation totalement gratuite. Il y a des médecins de famille qui travaillent très fort au Québec » >>>

 1er décembre 2011  Phase 2 de la campagne publicitaire de la FMOQ primée, Infopresse
Afin de sensibiliser les citoyens à la pénurie de médecins de famille, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec a créé des messages à forte charge émotive destinés à faire réagir le grand public. La phase 2 de la campagne sur la valorisation de la médecine familiale a été primée hier à la soirée Boomerang  dans deux catégories. Le concours Boomerang, une initiative de la revue Infopresse, récompense les meilleures réalisations en communications interactives conçues au Québec.
 

Voir les résultats
Catégorie Pièce publicitaire
Catégorie Campagne ayant utilisé des relations publiques pour générer un effet viral

 

1er décembre 2011 Le projet de loi no 41, C'est bien meilleur le matin, Première chaîne de Radio-Canada
Entrevue avec le Dr Louis Godin sur les pouvoirs octroyés aux pharmaciens

 

 Haut de la page

 

30 novembre 2011 FMOQ: Oui au projet de loi 41, non à une médecine parallèle, ProfessionSanté.ca (inscription requise)
En commission parlementaire mardi, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) a réitéré son appui aux objectifs visés par le projet de loi 41 qui accorde aux pharmaciens certains pouvoirs jusqu’ici réservés aux médecins. Cependant, son président, le Dr Louis Godin, a prévenu le ministre de le Santé, le Dr Yves Bolduc, qu’il ne voulait pas d’une médecine parallèle au Québec. >>>

 

30 novembre 2011 Pouvoirs accrus aux pharmaciens, un consensus qui craque, Dutrizac, 98,5 FM
Discussion avec Dr Louis Godin, président de la FMOQ et Gyslaine Desrosiers, présidente de l'Ordre des Infirmières

 

30 novembre 2011 Pouvoirs accrus aux pharmaciens - Un consensus qui craque, Le Devoir
Plusieurs informations ont circulé depuis l'annonce initiale, à savoir qu'un pharmacien pourrait prescrire un médicament contre les nausées à une femme enceinte, ou un antiviral pour un feu sauvage. Cela a alimenté le changement de ton de la FMOQ, a expliqué aux députés son président, le Dr Louis Godin. Il demande au Collège des médecins d'éviter « de banaliser l'exercice de la médecine ». « Un pharmacien ne sera jamais un médecin », ajoute la FMOQ dans son mémoire. >>>

 

29 novembre 2011 Les infirmières veulent plus de pouvoirs, La Presse
L'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) profite de l'étude du projet de loi 41, qui élargit la pratique des pharmaciens, pour demander lui aussi plus de pouvoirs.


De son côté, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) annonce qu'elle ne tolérera aucune dérive dans l'élargissement des pouvoirs des pharmaciens. Et elle prévient qu'elle n'acceptera en aucun cas que soit « pelletée » dans sa cour la responsabilité juridique, des pharmaciens associée à leurs nouveaux pouvoirs. >>>

 

November 16, 2011 Pharmacists' role to expand under bill: health minister, The Gazette
The Quebec Federation of Family Doctors and the Quebec College of Physicians support the move as a logical step forward. It will make patients' and doctors' lives easier, as well as promote interdisciplinary cooperation, said Dr. Louis Godin, head of the Fédération des médecins omnipraticiens du Québec. >>>

 

15 novembre 2011 Les pharmaciens auront plus de pouvoirs :les Québécois n'auront plus à faire la file chez le médecin pour de simples renouvellements de prescription, TVA NOuvelles
Écoutez le reportage et le commentaire du Dr Godin à 00:01:17

 

15 novembre 2011 De nouveaux pouvoirs pour les pharmaciens du Québec, Montréal maintenant, 98,5 fm
Entretien avec Dr Louis Godin à 00:10:31

 

3 novembre 2011 Nombreux sont les Trifluviens qui espèrent avoir un médecin de famille, Radio-Canada.ca
Le téléphone du guichet d'accès pour les gens qui se cherchent un médecin de famille n'a pas dérougi jeudi au Centre de santé et des services sociaux de Trois-Rivières. On estime qu'il y aurait 26 000 personnes sans médecin seulement à Trois-Rivières. >>>

 

9 novembre 2011 Cliniques médicales privées : une entente sur les DME avant Noël, ProfessionSanté.ca (inscription requise)
« Actuellement, on a une entente signée pour le DSQ et on a convenu d’en négocier une autre pour les dossiers électroniques. On espère y parvenir avant la fin de l’année », précise le Dr Godin. En attendant, pour bénéficier de l’entente DSQ, il faut exercer dans l’une des trois régions (Capitale-Nationale, Estrie et Lanaudière) qui participent dès à présent au projet. En revanche, si on habite une autre région, mieux vaut attendre encore quelques semaines que l’entente concernant les DME, à laquelle la FMOQ et le Ministère travaillent, soit finale. >>>

 

3 novembre 2011 Un incitatif pour les médecins de famille, Chez nous le matin, Radio-Canada.ca
Entrevue avec le docteur Pierre Martin, président de l'association des médecins omnipratiens de la Mauricie

3 novembre 2011 Nouvelle mesure incitative, Que la Mauricie se lève !, CKOI 109,9 Mauricie
Entrevue avec le docteur Pierre Martin président de l'Association des médecins omnipraticiens de la Mauricie: Une nouvelle mesure incitative pourra peut-être améliorer l'accès aux médecins omnipraticiens de la région et des autres régions du Québec.

 

3 novembre 2011 Priorité: l’accès à un médecin de famille, L'Hebdo Journal
En Mauricie et au Centre-du-Québec, il y a actuellement un manque à combler de 83 médecins. « Là, notre priorité est que la population ait accès à un médecin de famille. C’est pourquoi des mesures sont appliquées depuis cette semaine. Par exemple, les omnipraticiens qui accepteront de prendre en charge de nouveaux patients auront des bonus monétaires. Cette façon de faire se voit déjà ailleurs au Canada », explique Dr Louis Godin, président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec... Lire la suite (PDF) >>>

2 novembre 2011 Accès à un médecin de famille: la situation s’améliore en Mauricie et au Centre-du-Québec, L'écho de Trois-Rivières
« Nous notons des gains intéressants dans les dernières années, mais la pénurie d’omnipraticiens demeure, et la Mauricie n’est pas épargnée », a souligné le président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, Louis Godin, alors qu’il était de passage à Trois-Rivières mercredi. Le président était dans la région pour faire le point avec le Dr Pierre Martin, président de l’Association des médecins omnipraticiens de la Mauricie. >>>

 

2 novembre 2011 Prime pour les médecins qui prendront de nouveaux patients, Radio-Canada.ca, Trois-Rivières
Un incitatif financier qui sera offert par le gouvernement Québec au cours des prochaines semaines pourrait encourager des médecins à prendre de nouveaux patients. >>>

 

28 octobre 2011 Manque de médecins de famille en Outaouais, Journal La Revue
Suite à la nouvelle Entente générale entre le gouvernement provincial et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), le président Louis Godin a indiqué que «la région n'arrivait pas à recruter assez de médecins» dans le cadre de la réunion annuelle de l'Association des médecins omnipraticiens de l'Ouest du Québec (AMOOQ). >>>

 

Haut de la page

 

28 octobre 2011 Situation des médecins de famille en Outaouais, Téléjournal de Radio-Canada Ottawa-Gatineau. Reportage sur les médecins de famille lors du passage du président  à Gatineau à l'occasion de l'Assemblée générale annuelle.

Première partie, 9:37 à 11:22

 

26 octobre 2011 La FMOQ contre la prescription de médicaments par les pharmaciens, Profession Santé (inscription requise)
La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) s’oppose à la proposition de l’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ) de permettre aux pharmaciens de prescrire des médicaments pour résoudre certains problèmes de santé mineurs, tel un herpès labial ou une allergie saisonnière. « On a besoin d’être capable de voir et d’examiner un patient pour poser un diagnostic. Et ça, c’est le travail d’un médecin. […]. Le pharmacien n’a pas la formation pour examiner un patient. » >>>

 

22 octobre 2011 Accès à un médecin de famille: de l'espoir en vue, Le Soleil
Enfin, il y a un peu d'espoir pour les deux millions de Québécois qui n'ont pas de médecin de famille. À la suite de l'entente convenue l'été dernier sur la rémunération des médecins omnipraticiens, ceux-ci prendront en charge davantage de patients au cours des prochains mois sans toutefois être en mesure de répondre à toutes les demandes. >>>

21 octobre 2011
Plus de médecins de famille : possible mais..., Journal de Québec
Les médecins de famille sont prêts à prendre plus de patients... si le gouvernement leur donne un coup de main. «Si le gouvernement nous donne le support nécessaire, oui c'est réalisable», soutient Louis Godin, le président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ). Plusieurs médecins de la région de Québec ont assisté, vendredi, à la réunion annuelle de l'Association des médecins omnipraticiens de Québec (AMOQ). L'objet de leurs discussions était de déterminer comment être plus efficace avec les effectifs actuels. >>>

14 octobre 2011 Une meilleure organisation des soins s'impose, Le Quotidien
Maintenant qu'ils disposent d'une nouvelle entente générale encadrant leurs conditions de travail, les médecins omnipraticiens réclament du gouvernement une meilleure organisation des soins afin de faciliter l'accès à un médecin de famille. >>>
 

14 octobre 2011 Des médecins proposent la construction d'un seul hôpital à Gatineau, Solide comme le Roch, CKOI 104,7 Outaouais

Réaction du docteur Marcel Guilbeault, omnipraticien

 

13 octobre 2011 La pénurie de médecins demeure la priorité de la FMOQ, Radio-Canada (Saguenay)
La solution passe par la relève. Or, 300 postes en résidence en médecine familiale sont demeurés vacants au cours des quatre dernières années. Selon la Fédération, cela signifie qu'entre 400 000 et 500 000 Québécois se retrouvent sans médecin. Le président de la Fédération des médecins omnipraticiens, le docteur Louis Godin, affirme que cette situation doit changer rapidement. « Il y a là un enjeu majeur, explique-t-il. S'il fallait qu'on se retrouve encore dans la même situation, avec 15 à 20 % des postes qui ne sont pas occupés, ce serait vraiment difficile. » >>>

 

Haut de la page

 

14 septembre 2011 Décès dans les résidences d'aînés: les médecins contre la déclaration obligatoire, Le Soleil
«Il faut faire attention aux obligations mur à mur. Il faut avoir beaucoup de prudence. Je pense qu'il faut laisser la place au bon jugement des gens. De là à faire un avis pour tous les décès, dans toutes les circonstances, ça devient très, très lourd. Je pense qu'il y a de la place au jugement clinique aussi», a affirmé, mardi, au Soleil, le président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), le Dr Louis Godin. >>>
 

7 septembre 2011 Informatisation du réseau de la santé: le projet pilote connaît du succès, Le Devoir
Il semble que le projet soit enfin sur la bonne voie, dit le Dr Serge Dulude, directeur de la planification et
de la régionalisation à la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec. «On dirait que cette fois-ci, c'est la bonne, le train est sur les rails et il file à bonne vitesse. C'est une des premières fois [que je peux dire ça]», constate-t-il. >>>

6 septembre 2011 Journée mondiale de la prévention du suicide : Québec doit investir plus, estiment des professionnels de la santé, Journal de Québec « J’ai déjà diagnostiqué une jeune femme d’une vingtaine d’années qui était à risque. Je l’ai revue quatre semaines plus tard avec les avant-bras lacérés », a raconté mardi le Dr Marc-André Asselin, vice-président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, lors d’une conférence de presse organisée par l’Association québécoise de prévention du suicide.« Même si je l’avais mise sur une liste d’urgence pour qu’elle soit suivie, elle n’avait encore vu personne. Je l’ai envoyée directement dans un centre de traitement intensif », a poursuivi le médecin de famille. >>>

 

Haut de la page

 

27 août 2011 Propos de David Levine: les omnipraticiens consternés, La Presse
Le Dr Louis Godin, président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), est consterné par les propos qu'a tenus David Levine en commission parlementaire, au début de la semaine. Bombardé de questions au sujet des urgences bondées, le président de l'Agence de santé et des services sociaux de Montréal avait montré du doigt les omnipraticiens, qui selon lui « n'ont pas permis de créer une première ligne forte en pratiquant dans des cliniques ouvertes de 9 à 5 et fermées durant la fin de semaine ». >>>
 

Le suffrage universel à la FMOQ, Santé Inc., volume 7, numéro 6 : juillet-août 2011
Au moment où vous lirez ces lignes, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) aura fait parvenir à tous ses membres un bulletin de vote portant sur la plus récente entente collective avec le gouvernement. C’est un moment historique, puisque par le passé, seuls les délégués de la Fédération avaient droit de vote et pouvaient entériner les conventions collectives. Il faut saluer cette approche courageuse, menée par le Dr Louis Godin, qui a été demandée à maintes reprises au cours des dernières années par les médecins de la base. >>>

 

9 août 2011 Jusqu'où doit-on aller dans l'encadrement de la conduite automobile chez les personnes âgées? Première chaîne de Radio-Canada
Les invités de la tribune : Jean-Marie de Konick, président de la Table québécoise de la sécurité routière; Claude Lainesse, vice-président de l'Association québécoise des retraités des secteurs public et parapublic, et Dr Serge Dulude, directeur - planification et régionalisation à la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec.
Écoutez la tribune animée par Jean-Sébastien Bernatchez

 

8 août 2011 Test de conduite obligatoire pour les 80 ans et plus, Dutrisac l'après-midi, 98,5FM
Dr Louis Godin,président de la FMOQ et Claude Lainesse, porte-parole de l'AQRP discutent du test de conduite obligatoire pour tous les conducteurs âgés de plus de 80 ans.

Écoutez l'entrevue

 

Haut de la page

 

7 juillet 2011 Entrevue de Frédéric Nicoloff avec le Dr Louis Godin sur le projet d'entente à L'Été du monde, quatrième partie de 18:48 à 24:35, Première chaîne de Radio-Canada,  >>>

 

7 juillet 2011 Projet d'entente entre Québec et les omnipraticiens - Plus de patients pour plus de primes, Le Devoir
Dans la missive qu'il a adressée à ses membres, le Dr Godin dit juger le projet d'entente « acceptable », mais n'en recommande pas formellement l'acceptation à ses membres. Il les laisse libres de juger.« On voulait valoriser la médecine familiale. On voulait avoir des mesures concrètes et je pense que c'est à eux que revient la décision de dire si c'est bon ou non. Mais c'est sûr qu'à partir du moment où je la soumets au vote, c'est parce qu'elle est sûrement correcte, qu'elle peut être acceptée. Mais la parole leur revient », explique le Dr Godin. >>>

 

 

7 juin 2011 Entente avec les médecins de famille: des primes de 210 millions $, Le Soleil
« C'est une approche basée beaucoup sur l'incitation pour aider les médecins à pouvoir prendre plus de patients. On est convaincu que cette entente sera pour la population québécoise un plus. On va augmenter l'accessibilité aux médecins de famille. Pour nous, c'est indéniable », a commenté, hier, le président de la FMOQ, le Dr Louis Godin. >>>
 

28 juin 2011 C'est au Québec qu'on attend le plus pour voir un médecin, La Presse

Selon le Sondage national des médecins, publié hier, les médecins du Québec travaillent moins d'heures que leurs collègues du reste du Canada et soignent moins de patients chaque semaine.

 

Le directeur de la planification à la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, le Dr Serge Dulude, estime qu'il est faux de prétendre que les médecins québécois travaillent moins. « On passe environ 40% de notre tâche de garde à l'hôpital. Dans les autres provinces canadiennes, les médecins ne font que 15% de leur tâche à l'hôpital. Si on tient compte de ces activités en établissements, nos semaines de travail sont beaucoup plus près de la moyenne canadienne selon moi », dit-il. >>>

 

 

18 mai 2011 François Legault et la santé, TVA Nouvelles
Un reportage de Mathieu Bellehumeur
 

18 mai 2011 Un pacte avec les médecins de famille - François Legault dévoile sa proposition en santé, Le Devoir
«C'est exactement ce que nous demandons depuis deux ans. Des incitatifs à la prise en charge et du support à la pratique», rappelle son président, le Dr Louis Godin, qui apprécie que cela se fasse sur «une base incitative et non coercitive». >>>

18 mai 2011 Legault est 10 ans en retard, estime Yves Bolduc, La Presse
Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, estime que François Legault est 10 ans en retard avec ses propositions en matière de santé. «Quand on regarde ses solutions, c'est comme s'il ne s'était rien fait au Québec depuis 10 ans, du temps où il était ministre. Alors que ce n'est pas vrai. Nous avons, à l'heure actuelle, 221 groupes de médecine de famille, et on en aura bientôt 300. Et il faut comprendre que les médecins de famille au Québec font d'autres tâches, dont celles de l'urgence.» >>>

18 mai 2011 Le plan legault : consolidation ou révolution? , Journal de Québec
La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) salue les investissements de 500 millions de dollars préconisés par la coalition afin d’ajuster le mode de rémunération des médecins de famille. « C’est une approche plus coopérative que coercitive. On fait des investissements et on s’assure que les médecins de famille aient davantage de soutien d’autres professionnels de la santé », a réagi le président de la FMOQ, le Dr Louis Godin. >>>

 

17 mai 2011 Dr Louis Godin, président de la Fédération des omnipraticiens du Québec, réagit au plan Legault , Dutrisac l'après-midi 98,5FM
Écoutez l'entrevue

 

17 mai 2011 Plan Legault pour la santé, Le téléjournal de 18h, 5:01 à 10:54
Un reportage de Josée Thibault et entretien avec François Legault

 

17 mai 2011 Les omnipraticiens de l'Outaouais en accord avec l'idée de François Legault, Radio NRJ
L'Association des médecins omnipraticiens de l'ouest du Québec, par son représentant de Gatineau, réagit à l'idée de François Legault de bonifier le salaires des omnipraticiens qui accepteraient davantage de patients pour contrer la pénurie de médecins de famille.
Le docteur Marcel Guilbeault, président de l'Association, voit la solution proposée par l'ex-péquiste d'un bon oeil, mais sans la voir comme une solution miracle.
 

5 mai 2011 Mon carnet de santé, Émission Isabelle le matin animée par Isabelle Maréchal au 98,5 FM

Entrevue avec le Dr Serge Dulude, Directeur, Planification et Régionalisation à la FMOQ et Mme Nicole Marcil-LeRoyer, auteure de Mon carnet de santé

 

Haut de la page

 

28 avril 2011 La Fédération des médecins omnipraticiens lance une campagne publicitaire "choc" afin de dénoncer le manque de médecins de famille au Québec.

Entretien avec le Dr Louis Godin à Que l'Outaouais se lève! (CKOI 104.7)

  

20 avril 2011 Longs délais d'attente: offensive publicitaire des médecins de famille, Le Soleil
« Les médecins de famille sont prêts à payer pour cette campagne publicitaire pour montrer les effets sur la population du manque de médecins et des longs temps d'attente pour voir un médecin. C'est la même situation que l'on vit depuis quelques années qui est décrite. Si le gouvernement ne fait rien, il sera trop tard dans quelques années », a affirmé, mardi, le président de la Fédération des médecins omnipraticiens, le Dr Louis Godin, au cours d'une entrevue téléphonique. >>>

 

20 avril 2011 La FMOQ lance une nouvelle campagne publicitaire choc pour dénoncer la pénurie de médecins de famille, Puisqu'il faut se lever, Paul Arcand, 98,5 FM
Entrevue avec Dr Louis Godin, Président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec

 

20 avril 2011 Médecine familiale - Le manque d'investissement a un prix, Le Devoir
Dans une campagne publicitaire, les omnipraticiens rappellent l'urgence d'investir
Après avoir soulevé un important mouvement de solidarité sur Facebook et YouTube, les médecins de famille enfoncent un peu plus le clou. Cette fois, ils le font par le biais d'une campagne publicitaire destinée à rappeler l'urgence d'investir en médecine familiale. Une démarche qui égratigne les choix du gouvernement Charest, alors que plus de deux millions de Québécois sont toujours sans médecin de famille, cela, même si le Québec compte jusqu'à 20 % plus d'omnipraticiens que la moyenne canadienne. >>>

20 avril 2011 Emotional ads call for end to Quebec's doctor shortage, CTV News
A series of emotional ads signaling Quebec's doctor shortage have been released by the Federation of General Practitioners (FMOQ.) >>>

 

18 avril 2011 Pénurie de médecins de famille : offensive des omnipraticiens, TVA Nouvelles
La Fédération des médecins omnipraticiens tentera de faire changer les choses dès mardi. TVA Nouvelles a appris qu'elle lancera une nouvelle campagne publicitaire qui misera sur la détresse des patients. La Fédération souhaite ainsi mettre de la pression sur le gouvernement du Québec. >>>
Écoutez le reportage de Pierre Bruno, diffusé le 18 avril à 18 h

 

16 avril 2011 Santé - Pas de retour en grâce pour la médecine familiale, Le Devoir
54 postes de résidence sont vacants au Québec. Les étudiants sont un peu moins nombreux que l'an dernier à bouder la médecine de famille. La timide augmentation — à peine 2 % — laisse quand même en plan 54 postes de résidence dans les quatre facultés de médecine québécoises. Ce qui fait dire à la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) qu'il n'y a pas là de quoi pavoiser. >>>

 

23 mars 2011 Cliniques de médecine familiale privée : un problème éthique, Journal de Québec
... le gouvernement devra faire des gestes concrets pour améliorer la pratique et l’accès aux soins de première ligne, sans quoi la pression sera de plus en plus forte pour ouvrir ces cliniques de médecine privée - Le Dr Louis Godin >>>

 

18 mars 2011 « Pas l'année de la santé », Le Devoir
À la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), on « reste sur son appétit ». « Cette année n'était manifestement pas l'année de la santé », a commenté son président, le Dr Louis Godin. Ce dernier aurait souhaité des « gestes plus concrets » pour remettre la première ligne à flot. Deux millions de Québécois sont sans médecin de famille, rappelle-t-il. « Ce n'est pas un dossier qui va pouvoir attendre encore des mois.» >>>

 

16 mars 2011 Le ministre Bolduc ouvert à donner plus de pouvoirs aux pharmaciens, Le Soleil
Dans une entrevue, le président de la FMOQ, le Dr Louis Godin, a invité le gouvernement à être très prudent. À son avis, un problème de santé qui paraît bénin peut cacher un problème plus sérieux. Il ne croit pas que donner plus de pouvoirs aux pharmaciens permettra de désengorger le système de santé. Le Dr Godin estime qu'une plus grande collaboration des pharmaciens serait d'un grand soutien pour les médecins afin de mieux gérer la médication de personnes qui doivent prendre plusieurs médicaments. >>>


16 mars 2011 Projet de loi 127 sur la gouvernance en santé - L'accès aux soins ne serait pas amélioré, Le Devoir
Les omnipraticiens ont dénoncé le fait qu'ils sont écartés des conseils d'administration des CSSS, un choix qui «va totalement à l'encontre de l'objectif d'efficience que souhaite atteindre le gouvernement». >>>

 

15 mars 2011 Accroître le rôle des pharmaciens, Maisonneuve en direct, Première chaîne de Radio-Canada

Afin d'améliorer l'accès au système de santé québécois, les pharmaciens proposent des changements législatifs pour pouvoir effectuer des tâches présentement réservées aux médecins. >>>


Êtes-vous d'accord pour que les pharmaciens jouent un rôle plus important?  Une tribune avec les invités de Jean-Sébastien Bernatchez : Louis Godin, président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (13:10) , Diane Lamarre, présidente de l'Ordre des pharmaciens du Québec et Me Paul Brunet, avocat et président du Conseil pour la protection des malades.
 

2 mars 2011 Des préjugés grossiers, La Presse
par Louis Godin, président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec
Au cours des dernières semaines, certaines personnalités publiques se sont permis, sur la base de mauvaises prémisses, de porter un jugement sommaire sur le travail des médecins de famille au Québec. On attribue faussement les difficultés d'accès au fait qu'ils ne suivraient pas suffisamment de patients ou ne travailleraient pas suffisamment d'heures. >>>

 

Haut de la page

 

24 février 2011 Dr Barrette, vous me faites honte!, La presse

Marie-Chantal Audelin est cardiologue. L'auteure s'adresse au président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, Gaétan Barrette.

Selon vous, le nombre de médecins de famille serait adéquat au Québec, mais le problème se situerait au niveau de leur investissement en temps. Pour régler le problème, vous avancez que le gouvernement devrait se faire un devoir d'obliger les médecins de famille de moins de 50 ans à travailler à temps plein! Quelle honte! Sur quelle planète vivez-vous donc? >>>
 

24 février 2011 Les généralistes sont offusqués, le Droit
Les médecins de famille travaillent fort, affirme le Dr Guilbault. Ce dernier estime que le président de la FMSQ omet de prendre en considération qu'au Québec, bien des médecins de famille ne se consacrent pas uniquement aux consultations en cabinet. « Si les médecins ne suivent pas 1500 patients, c'est parce qu'ils ne sont pas capables, souligne le Dr Marcel Guilbault. Moi, j'en ai plus de patients, mais je fais seulement du bureau. Il y en a qui font des soins de longue durée ou de l'obstétrique et qui réussissent quand même à suivre 1200 patients. » >>>

 

24 février 2011 Special Report: Desperately Seeking Doctors, CTV News, Montréal
Everyone knows there are not enough doctors in Quebec. More than two million Quebecers are without a family physician, a number that has only grown since the mid-1990s. Since then the province has been playing catch-up, and finding it difficult to convince young doctors to focus on family medicine, or to treat patients in rural areas. >>>
Reportage de Caroline Van Vlaardingen

 

22 février 2011 Legault tente de créer un parti, Le Devoir (abonnés seulement)
La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) accueille avec scepticisme les propositions de la Coalition pour l’avenir du Québec concernant la réorganisation du travail dans le réseau de santé, notamment celle visant à forcer les médecins de famille à s’organiser en groupe, afin de «surmonter [une] crise de confiance croissante». « Dire qu’on doit avoir accès à un médecin de famille et que ça doit se faire à travers de la pratique de groupe, tout le monde est d’accord avec ça. Mais encore faut-il être en nombre suffisant et avoir les ressources pour le faire. C’est deux choses qui manquent actuellement », a affirmé sur les ondes de RDI le président-directeur général de la FMOQ, le Dr Louis Godin. >>>
 

17 février 2011 Accès aux médecins : l'argent doit suivre, disent les omnipraticiens, Le Soleil
Nous sommes très à l'aise à implanter une nouvelle méthode [advanced access, ou accès rapide] pour donner des rendez-vous plus rapidement, mais il faut des ressources supplémentaires pour l'informatisation, des infirmières et une meilleure rémunération. Dans le contexte actuel, ce n'est pas possible», a-t-il soutenu. >>>
 

16 février 2011 Le Dr  louis Godin répond au Dr Gaétan Barrette à Dutrisac l'après-midi, 98,5 FM

Écoutez l'entrevue

 

14 février 2011 Des médecins et leurs enjeux, Première chaîne de Radio-Canada
« On y voit là une campagne de dénigrement de la profession du métier d'omnipraticien. Les médecins spécialistes et les omnipraticiens travaillent ensemble à tous les jours, ils doivent bien s'entendre pour que tout se déroule bien », lance Louis Godin, président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec.
Entretien avec les Drs Godin et Gladu à 36:25 minutes

 

14 février 2011 La médecine de famille, une spécialité contestée, Le Devoir
Loin de lancer un message contradictoire à la population, la reconnaissance des médecins de famille au nombre des spécialistes saura la rassurer sur les compétences des médecins. >>>

 

11 février 2011 La médecine familiale, spécialité, heurte les égos, Le Devoir
Rappelons que le cardiologue n'a qu'à s'occuper des problèmes de coeur, que le physiatre ne traite que des affections musculo-squelettiques, que le psychiatre ne s'occupe que des pathologies mentales et que le radiologiste ne s'occupe que de l'imagerie, et que les patients qu'ils voient ont été soigneusement sélectionnés au préalable. Pour sa part, le médecin de famille doit diagnostiquer et traiter tous les problèmes de santé de son patient, dont l'addition et leurs interactions ont fait de la médecine familiale une spécialité d'égale complexité aux autres. >>>

 

9 février 2011 Malgré des effectifs records, la pénurie de médecins perdure, La Presse
Le Dr Godin explique que les besoins de la population augmentent et que les médecins québécois, contrairement à leurs collègues du reste du Canada, travaillent beaucoup plus en milieu hospitalier, ce qui alourdit leur tâche. De plus, les diplômés qui optent pour la médecine familiale ne sont pas assez nombreux pour compenser les départs à la retraite. « La moitié des étudiants devraient venir en médecine familiale pour répondre aux besoins. Mais depuis plusieurs années, on n'en recrute que 40% », déplore le Dr Godin. >>>
  

7 février 2011 Les négociations des médecins de famille avec Québec avancent lentement, Le Soleil
Le président de la FMOQ espère que le gouvernement fera connaître bientôt le budget supplémentaire qu'il entend consacrer au développement des services de médecine de première ligne, particulièrement dans les cliniques médicales, afin de bien engager les pourparlers pour améliorer l'accès à des médecins de famille. >>>

 

 Haut de la page

 

 

28 janvier 2011 Médecins de famille : les personnes âgées devraient être priorisées, TVA Nouvelles
La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec souhaite que Québec donne priorité aux personnes âgées. >>>
Le reportage de Harold Gagné
 

 

26 janvier 2011 Les médecins veulent négocier, TVA Nouvelles
La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec s'apprête à relancer au cours des prochains jours les négociations avec le gouvernement. >>>
Le reportage de Harold Gagné
 

26 janvier 2011 Comment fournirais-je un médecin de famille à tous les Québécois?, L'après-midi porte conseil, Première chaîne de Radio-canada
Deux millions de Québécois n'ont pas de médecin de famille. Pourtant, le Québec est la province canadienne qui compte le plus de médecins par habitant! Trois intervenants importants sont nommés ministres. Que feront-ils pour régler le dossier des médecins de famille? >>>
Si j'étais ministre de la santé : entretien avec le Dr Louis Godin, Régine Laurent et Vincent Dumez
 

26 janvier 2011 Dossier : S.O.S. médecins de famille, Protégez-vous.ca (abonnement requis)
« Pour que chacun ait un médecin de famille, il faudrait 1 200 nouveaux généralistes. Or, il n'y en a que 100 à 120 par an. » >>>
  

20 janvier 2011 Infirmières praticiennes spécialisées: un taux d'échec inquiétant, La Presse
À la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), on indique que plusieurs médecins qui s'apprêtent à accueillir une infirmière praticienne dans leur clinique s'inquiètent du taux élevé d'échec. Ils se demandent comment ils doivent les considérer ou les appuyer avec de tels résultats, explique le Dr Louis Godin, président de la FMOQ. « L'an dernier, le dossier des infirmières praticiennes est soudainement devenu urgent pour le gouvernement. Le ministère de la Santé est arrivé avec des candidates en disant que l'examen n'était qu'une quasi-formalité, presque de l'acquis, déplore le Dr Godin. C'est ce qui mène à notre questionnement. Il est clair qu'on va demander des éclaircissements au Collège des médecins et à l'Ordre des infirmières.» >>>
 

13 janvier 2011 À propos de l'implantation du Dossier de Santé du Québec, TVA nouvelles
Entretien avec le Dr Marc-André Asselin, vice-président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec
 

13 janvier 2011 Désengorger les urgences lors d'épisodes grippaux, Maisonneuve en direct, Première chaîne de Radio-Canada
Afin de pallier cet engorgement, une première clinique de grippe a ouvert ses portes mercredi à Repentigny afin de recevoir les patients qui, autrement, se seraient présenté à l'hôpital Pierre-Le Gardeur, où le taux d'occupation des urgences dépasse les 250 %. >>>

 

Entretien avec le Dr Marc-André Asselin, vice-président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec à 10:25

 

10 janvier 2011 Ressusciter la médecine générale : des pistes de solution pour donner un omnipraticien à tous dans un avenir prévisible par Jana Havrankova - Médecin endocrinologue
Je suis peinée que le président de ma fédération ait avancé une analyse aussi superficielle, provoquant ainsi un semblant de chicane dont ni les médecins ni la population n'ont besoin. La sortie du docteur Barrette et les réactions à celle-ci m'ont toutefois incitée à me poser la question: comment sommes-nous arrivés à une réelle pénurie d'omnipraticiens, de ces médecins qui prennent en charge les patients pour des examens périodiques et pour le suivi de maladies chroniques? >>>
 

8 janvier 2011 Québec aurait pu agir plus vite, selon les omnipraticiens, Radio-Canada
La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) soutient que la décision d'ouvrir des cliniques temporaires de grippe, pour aider à désengorger les urgences, aurait dû être prise plus tôt. >>>
L'ouverture de clinique de grippe aurait dû être prévue plus tôt, entretien avec le Dr Marc-André Asselin

 

7 janvier 2011 Les omnipraticiens réclament un meilleur accès aux spécialistes, La Presse
Si les médecins de famille avaient accès plus facilement à des spécialistes et à de l'équipement médical, les urgences se porteraient mieux, estime la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec. « Et en clinique sans rendez-vous, on n'aurait pas toujours besoin d'envoyer des patients à l'urgence », estime Dr Claude Saucier, vice-président de la FMOQ et médecin de famille à la clinique médicale Concorde, de Laval. >>>

 

Haut de la page