Skip Navigation Links.

« L'année 2005 s'annonce fort chargée, particulièrement sur le plan des négociations avec le gouvernement et elle sera déterminante pour les conditions de pratique des médecins omnipraticiens du Québec », a affirmé le Dr Renald Dutil, président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), devant les 132 omnipraticiens délégués, réunis à l'occasion de l'assemblée générale annuelle de la FMOQ qui a eu lieu le samedi 18 décembre. >>>

« La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) regrette que certains représentants de l'opposition officielle à l'Assemblée nationale questionnent l'intégrité professionnelle de l'ensemble des médecins dont la clinique ou le cabinet est situé à proximité d'une pharmacie » >>>

 « La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) appuie le premier ministre Jean Charest dans ses négociations afin d'obtenir du gouvernement fédéral une majoration des sommes transférées pour le financement de la santé ainsi qu'une majoration des paiements de péréquation, qui devront être récurrentes et équitables pour le Québec » >>>

« La position que défend le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, est tout à fait juste et légitime. Il est effectivement inacceptable que les fonds que le gouvernement fédéral entend injecter dans le système de santé canadien soient accompagnés d'obligations quant à la façon de les utiliser dans chaque province » >>>

« L'utilisation optimale des médicaments est actuellement un enjeu majeur pour notre système de santé. Les médecins omnipraticiens, qui rédigent près de 75 % de toutes les ordonnances médicamenteuses au Québec, sont particulièrement soucieux d'assurer à leurs patients les médicaments les plus appropriés à leur état de santé » >>>

1 - 5 Suivant