Skip Navigation Links.

L’accès aux soins étant souvent difficile chez nous, particulièrement en première ligne faute de ressources, les Québécois savent trop bien ce que signifie le mot attente dans le secteur de la santé. Et leurs médecins de famille ne sont pas en reste pour ce qui est de l’attente au quotidien. Il suffit de penser à l’accès pénible aux plateaux techniques et diagnostiques, aux consultations spécialisées ou au renouvellement des accréditations des groupes de médecine de famille, à titre d’exemple, pour s’en convaincre >>>

 

Du concret, SVP!
05 nov. 2010

Il y a maintenant deux ans jour pour jour que la FMOQ rendait public son Énoncé de principes pour une politique nationale sur la médecine familiale. Ce document, salué par tous pour la qualité de son contenu, comportait quinze recommandations concrètes touchant à la fois la formation des futurs médecins, l’organisation des soins et la rémunération. >>>

Le Médecin du Québec, Volume 45, numéro 10, octobre 2010

... voilà maintenant que l’équipe gouvernementale crée de nouveaux programmes et se lance dans des dépenses récurrentes. Alors que les Québécois ont toutes les difficultés du monde à avoir accès aux services essentiels, comme l’accès à un médecin de famille, et que les élus répètent en même temps sur toutes les tribunes que la caisse est vide, il y a là matière à réflexion. >>>

 

Le Médecin du Québec, Volume 45, numéro 9, septembre 2010

Le premier ministre Jean Charest a procédé le 11 août dernier à un important remaniement ministériel qui était attendu, voire prévisible depuis déjà plusieurs mois. Il est clair que le premier ministre souhaite donner un nouveau souffle à son équipe... >>>

Le Médecin du Québec, volume 45, numéro 6, juin 2010

Diagnostic constitue sans contredit un documentaire riche, dans lequel le vécu et les opinions des médecins devraient interpeller tous ceux qui le regarderont >>>

1 - 5 Suivant