RAPPORT DE LA VÉRIFICATRICE GÉNÉRALE
DES CONCLUSIONS CONTESTABLES ET UNE VISION STRICTEMENT COMPTABLE DE L’OFFRE DE SOINS À LA POPULATION

Montréal, le 27 novembre 2015 – CNW/Telbec – La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) a toujours reconnu l’importance d’améliorer l’accès aux services médicaux de première ligne. C’est dans cet esprit qu’elle a insisté, lors du renouvellement de notre dernier accord-cadre en 2011, pour que des mesures précises y soient incluses afin de justement améliorer cet accès. Et la plupart des mesures qui ont pu être mises en place à ce jour, quoi qu’en dise la Vérificatrice générale du Québec dans son rapport rendu public aujourd’hui, ont bel et bien donné des résultats probants sur le plan de l’efficience et de l’accessibilité aux soins. Pour n’en citer qu’une seule, on n’a qu’à penser aux incitatifs à l’inscription et à la prise en charge qui ont d’ailleurs tellement bien fonctionné qu’ils ont été modifiés en cours de route afin d’en limiter les coûts et la portée ! En effet, depuis le début de l’année 2012, les médecins de famille ont pris à leur charge, le nombre impressionnant de 1 602 783 nouveaux patients.

De plus, fait à noter, indépendamment de la volonté des médecins omnipraticiens, d’autres mesures importantes devant avoir un effet significatif sur l’efficience et l’accès aux soins, ont tardé à être mises en place en raison de certains choix du gouvernement. On parle notamment du mode de rémunération mixte entré en vigueur seulement au cours des derniers mois et de la nouvelle nomenclature des actes en cabinet dont l’application est prévue au printemps 2016. Ces deux mesures représentent d’ailleurs à elles seules, fait jamais mentionné dans le rapport de la Vérificatrice générale, plus de la moitié des sommes dévolues aux nouvelles mesures d’efficience dans l’entente générale 2010-2015. Dans ce contexte, tirer des conclusions négatives sur l’ensemble des mesures d’efficiences prévues nous semble bien présomptueux. Il nous semble aussi regrettable qu’on insiste exagérément dans le rapport sur le non-respect des sommes prévues initialement dans l’Entente générale 2010-2015, alors qu’on parle pour les médecins omnipraticiens d’un dépassement (donc de services supplémentaires) de 32,7 millions dans une enveloppe totalisant sur cinq ans 10,6 milliards, ce qui équivaut à une minime marge d’erreur de 0,3 % !

« Beaucoup d’éléments sont maintenant en place ou à venir prochainement pour que les Québécois aient accès à leur médecin de famille ou à un autre médecin de famille, au bon endroit et au bon moment. Depuis déjà bon nombre d’années, la FMOQ travaille d’arrache-pied à mettre en place les conditions nécessaires pour améliorer l’accès aux soins de première ligne. D’ailleurs, l’entente portant sur l’accessibilité conclue avec le gouvernement du Québec en mai dernier est un exemple éloquent de notre détermination à offrir toujours davantage de soins de qualité à nos concitoyens. Beaucoup de chemin a été parcouru depuis 2011 sur le plan de l’accès aux soins et d’autres améliorations notables sont à venir. Cela est indéniable. Nous trouvons donc regrettable, dans ce contexte, même si nous saluons tout de même son travail, l’approche strictement comptable utilisée par la vérificatrice générale pour en arriver à des conclusions qu’on pourrait facilement qualifier de contestables », a conclu le président de la FMOQ, le Dr Louis Godin.

Rapport de la Vérificatrice générale, vérification de l'optimisation des ressources (2015)

-30-

Syndicat professionnel représentant l'ensemble des médecins omnipraticiens du Québec, la FMOQ compte 8800 membres. Sa mission consiste à veiller aux intérêts professionnels et scientifiques de ses membres. Pour plus de renseignements sur la FMOQ, consultez son site Internet au www.fmoq.org

Source : Fédération des médecins omnipraticiens du Québec
Jean-Pierre Dion, directeur des Communications, jpdion@fmoq.org
Marie Ruel, conseillère aux Communications, mruel@fmoq.org
SVP, privilégier le courriel : presse@fmoq.org
Tél. : 514 878-1911 | sans frais : 1 800 361-8499 | Ligne média : 514 878-9160