GAÉTAN BARRETTE ET LES QUOTAS N'ONT PAS LA COTE

Le sondage, répondant aux règles méthodologiques les plus sévères avec un important échantillon représentatif de 2008 répondants, a été entièrement élaboré par Léger marketing.  À la lecture des résultats, une seule conclusion s’impose : Gaétan Barrette et sa politique de quotas de patients n’ont pas la cote, alors que nos propositions pour améliorer l’accès aux soins de première ligne suscitent, quant à elles, l’adhésion de nos concitoyens.  

Voici quelques données intéressantes tirées du sondage :

-          Seulement 28 % des gens font confiance à Gaétan Barrette, alors que 51 % ne lui font pas confiance et 20 % n’ont pas d’opinion.  On parle quand même d’un écart négatif de 23 % !  À noter que malgré une notoriété beaucoup plus faible, toutes les autres personnalités mentionnées dans le sondage (dont votre humble serviteur !) ont droit à une perception majoritairement positive. 

-          Une forte majorité de Québécois n’apprécient pas le style du ministre Barrette (52 % contre 28 % qui l'apprécient et 20 % qui n'ont pas d’opinion). De plus, les mots employés spontanément par les personnes sondées pour décrire son style de gestion sont négatifs.

-          La majorité des Québécois (62 %) pense que la réforme de la santé (PL 20) va rendre plus difficile l’accès aux médecins de famille (33 %) ou n’aura aucun effet sur l’accès aux médecins de famille (29 %). Seulement 24 % de la population pense que le projet de loi 20 facilitera l’accès, alors que 15 % des personnes sondées n’ont pas exprimé d’opinion.

Toutes les mesures proposées par la FMOQ pour l’améliorer l’accès aux médecins de famille reçoivent un appui très fort du public, avec des niveaux d’accord oscillant entre 73 % et 92 %.

Pour voir l’ensemble des résultats du sondage, je vous invite à cliquer sur le lien suivant :  Résultats du Sondage Léger : Étude sur le projet de loi 20 et les propositions de la FMOQ

En parcourant le document, vous serez à même de constater que notre message s’est rendu aux oreilles de nos concitoyens et que les Québécois partagent bon nombre de nos inquiétudes par rapport aux conséquences potentielles du projet de loi 20.  Alors, quand Gaétan Barrette, dans sa stratégie de relations publiques reposant sur la désinformation, prétend parler au nom des patients et se targue d’avoir l’appui de la population, n’en croyez pas un mot.  Peut-être que dans sa cage de verre, c’est sa perception, mais encore une fois, il a tout faux.

Enfin, je sais que vous êtes impatients d’en savoir plus sur le contenu et le dénouement possible des discussions actuellement en cours avec le ministre au sujet des solutions alternatives que nous proposons au projet de loi 20.  Tout ce je me permettrai de vous mentionner à ce stade-ci, c’est que le dialogue se poursuit. Il reste toutefois encore un bon bout de chemin à parcourir pour en arriver à un dénouement que je pourrais qualifier d’acceptable dans les circonstances.  Il est donc plus que jamais important de demeurer solidaires et mobilisés. Soyez assurés que vous serez rapidement informés lorsqu’un dénouement notable, qu’il soit positif, neutre ou négatif, surviendra.