La perception des Québécois à l'endroit des médecins du Québec
La FMOQ a voulu sonder la population sur le sujet

Faits saillants du sondage

Bon nombre de chroniqueurs et de politiciens n’hésitent pas à clamer au nom du peuple que celui-ci n’a plus d’estime pour la profession médicale. Étant curieux de savoir ce qu’il en était véritablement, la Fédération a donc mandaté la firme SOM pour procéder à un sondage auprès d’un vaste échantillon représentatif de 1546 de nos concitoyens afin de connaître leurs opinions et leurs perceptions relatives à différents enjeux touchant la profession médicale et les soins de santé. Et, surprise, plutôt que d’être honnis, les médecins bénéficient d’une opinion positive auprès de quatre citoyens sur cinq (79 %) ! Et cette opinion est demeurée la même ou a évolué positivement chez 86 % des répondants au cours des dernières années, plus spécifiquement en ce qui a trait aux médecins de famille. Jumelé au fait que trois répondants sur quatre (75 %) jugent que le degré de dévouement des médecins de famille est élevé, on peut donc conclure qu’il y a manifestement un schisme entre les propos véhiculés dans les médias ou à l’Assemblée nationale et les perceptions réelles des Québécois à l’égard du travail des médecins.

De plus, d’autres données de ce sondage sont également extrêmement intéressantes. D’abord, seulement un Québécois sur cinq (21 %) fait prioritairement confiance au gouvernement pour améliorer l’accès aux médecins de famille alors que près d’un sur deux (46 %) fait plutôt confiance en premier lieu aux médecins de famille. À noter aussi que les déclara­tions démagogiques de Gaétan Barrette selon les­quelles les médecins exerceraient pratiquement tous à temps partiel au Québec n’ont pas convaincu grand monde : seulement 10 % de la population croit que les médecins de famille travaillent moins de 35 heures par semaine, et 83 % sont d’avis que ces derniers travaillent autant sinon davantage que les autres professionnels de la santé (pharmaciens et infirmières, notamment). Enfin, même sur le plan de la rémunération, nos concitoyens font la part des choses : près de 80 % d’entre eux qualifient la rémunération des médecins de famille de « correcte » ou de « trop peu élevée ».

(Ce texte est un extrait de l'éditorial du Dr Louis Godin publié dans Le Médecin du Québec, numéro de janvier 2017.)

Faits saillants du sondage