Mémoire de la FMOQ sur le Projet de loi no 31
Loi modifiant principalement la Loi sur la pharmacie afin de favoriser l’accès à certains services

Résumé du Mémoire de la FMOQ

D’un point de vue général, la FMOQ croit que notre système de santé a la réelle capacité d’être plus efficient au niveau de l’offre de services dont a besoin la population en première ligne.
Dans cette optique, la FMOQ n’a donc pas d’objection à ce que les pharmaciens puissent, de façon sécuritaire, vacciner la population dans les limites du cadre envisagé par le gouvernement.
Ce nouveau pouvoir ramène cependant une question fondamentale : pourquoi les pharmaciens peuvent-ils à la fois prescrire, vendre et administrer des médicaments sans que la question du conflit d’intérêts n’intervienne ? Si la réponse à cette question est tout simplement liée à un objectif d’efficience dans l’accès aux services de première ligne, alors la FMOQ ne voit pas pourquoi le même principe ne pourrait pas logiquement s’appliquer aux médecins, le cas échéant.
Par ailleurs, certains des nouveaux pouvoirs que le gouvernement veut accorder aux pharmaciens pour permettre un meilleur accès à différents services de santé soulèvent également des questions légitimes.
Parmi ces questions, la Fédération tient à mettre l’emphase, encore une fois, sur le discours souvent inconsidéré de ceux et celles qui banalisent le rôle essentiel que constitue le diagnostic médical dans la prise en charge et le suivi d’un patient. À nos yeux, il ne doit pas y avoir d’ambiguïté entre le fait d’évaluer la condition physique et mentale d’une personne et le fait de poser un diagnostic.
Selon nous, les parlementaires devraient avoir ces quelques éléments en tête tout au long de leur analyse du projet de loi n° 31. La FMOQ leur suggère de prendre le temps de mesurer pleinement, entre autres dans une perspective de protection du public, les choix qu’on leur présente trop souvent de manière sommaire. Et cela est d’autant plus pertinent que d’autres groupes de professionnels de la santé font, en parallèle, un lobbying intensif en matière de diagnostics et de prescription de médicaments.

Mémoire intégral de la FMOQ (PDF)
Audition en commission parlementaire (mp4)

Projet de loi no 31 (PDF)