PARCOURIR LE LABYRINTHE DE L’INSULINE :
PASSER À UN RÉGIME BASAL-PRANDIAL

Joël, 50 ans, énergique professeur au secondaire, vous consulte parce que ses glycémies capillaires sont plus ou moins bien maîtrisées. Il prend pourtant régulièrement ses antihyperglycémiants ainsi qu’une injection d’insuline basale au coucher. Vous devrez donc ajuster son insulinothérapie, mais comment ? Il y a tellement de nouvelles insulines sur le marché !

Depuis quelques années, la prise en charge des patients diabétiques a beaucoup changé. En effet, nous savons maintenant qu’il faut rapidement maîtriser la glycémie et abaisser le taux d’hémoglobine glyquée afin d’éviter les complications à long terme. De nouvelles classes médicamenteuses et de nouvelles insulines se sont ajoutées à notre arsenal thérapeutique. On peut facilement se perdre dans un tel labyrinthe.

Cette formation vous guidera de façon simple et pratique lorsque viendra le temps de faire passer un patient à un régime basalprandial d’insulinothérapie.

Format : atelier interactif en petits groupes (de 10 à 15 personnes)

Objectifs d’apprentissage 
À la fin de cette activité, le participant sera en mesure de :

  • reconnaître les situations cliniques nécessitant l’ajout d’une insuline prandiale lorsque l’insuline basale ne permet pas une maîtrise de la glycémie ;
  • ajouter une insuline prandiale, tout en adaptant les autres agents antihyperglycémiants ;
  • ajuster la posologie des insulines en fonction de la réponse clinique.

 

Durée : une heure
Début de la formation : février 2012

Validation et crédits : La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, organisme agréé en formation continue par le Collège des médecins du Québec, reconnaît une heure de crédits de catégorie 1 aux participants à cette activité, pour peu que le code d’éthique du Conseil québécois de développement professionnel continu des médecins (CQDPCM) soit respecté (www.cqdpcm.ca).

Comité scientifique

  • Mme Catherine Aubry, infirmière clinicienne, éducatrice agréée en diabète, Montréal
  • Dre Johanne Desforges, médecin de famille, Verdun
  • DrMartin Labelle, médecin de famille, directeur adjoint de la Formation professionnelle à la FMOQ
  • Dr Daniel Paquette, médecin de famille, Drummondville, mandataire FMOQ
  • Dr Jean-François Yale, endocrinologue, Hôpital Royal Victoria, Montréal

Renseignements :
Direction de la Formation professionnelle de la FMOQ. 514 878-1911 ou au 1 800 361-8499, dfp@fmoq.org