Rémunération mixte en acte de supervision

Depuis la publication par la RAMQ de l’infolettre 266 le 24 janvier dernier, plusieurs médecins qui exercent à l’urgence en milieu hospitalier s’adressent à la Fédération pour vérifier s’ils sont touchés par la modification de l’encadrement de la supervision à l’entente particulière des médecins enseignants.

Les modifications en question touchent le mode mixte en UMF, que celle-ci soit située en CH, en CLSC ou en cabinet. Les activités de l’UMF ne comprennent pas celles qui ont lieu dans une urgence (d’un CLSC ou d’un centre hospitalier). C’est donc dire que ces modifications ne touchent pas les médecins qui exercent à l’urgence.

L’accès aux demi per diem de supervision (codes 19910 à 19921), sans égard au milieu, demeure inchangé.