« [...] force est de reconnaître que cette nouvelle flexibilité servira les intérêts de tous, mais surtout ceux des patients qui n’auront plus à se déplacer pour des consultations qu’ils jugent souvent inutiles tout en ayant maintenant un médecin de famille prêt à les accueillir lorsque nécessaire », a déclaré le Dr Louis Godin, président de la FMOQ.