La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) ne peut pas rester silencieuse face aux conclusions biaisées d’une étude bâclée menée par l’Institut de recherche et d’information socioéconomique (IRIS) sur la rémunération des médecins québécois.