Membres émérites

2016   Dr Claude Saucier

2015   Dr Raynald Gauthier

2014   Dr Marc-André Asselin

2012   Dr Pierre Raiche

2011   Dr Georges-Henri Villeneuve

2009   Dr Benoit Poulin

2007   Dr Renald Dutil

2006   Dr Hughes Bergeron

2005   Les Drs William Barakett et Gaston Drapeau

2004   Les Drs Georges Boileau et Jean-Maurice Turgeon

2003   Les Drs Georges-Henri Gagnon et Jean Valiquette

2002   Les Drs Jacques Dinelle et Clément Richer

2016 : Hommage à Claude Saucier

Photo : Emmanuèle Garnier

Ancien président de l’Association des médecins omnipraticiens de Laval et ex-deuxième vice-président de la FMOQ, le Dr Claude Saucier a été nommé membre émérite. La Fédération tenait à souligner qu’il a « été un modèle de médecin de famille, apprécié autant de ses patients, de ses collègues que du personnel ». Doté d’un esprit d’entrepreneuriat et d’idées avant-gardistes, le Dr Saucier a œuvré comme gestionnaire pour que la population soit bien servie et que la tâche des médecins soit facilitée. Il s’est également « investi avec passion et conviction dans l’administration et l’organisation du réseau de la santé. » Sur le plan syndical, il a été un président d’association rassembleur et à l’écoute de ses membres.

Au cours de ses 23 ans de syndicalisme, dont 17 en tant que membre du bureau, le Dr Saucier a vu les médecins de famille faire des gains. « Ça n’a pas toujours été facile et ça ne s’est pas fait tout seul, a affirmé le clinicien. Les défis sont encore grands quand on regarde ce que l’on vit en ce moment. On pourrait dire que l’on subit un certain acharnement. Mais notre force réside principalement dans la relation que nous établissons avec nos patients et dans la qualité de l’acte médical que nous leur prodiguons. »

2015 : Hommage à Raynald Gauthier

Photo : Emmanuèle Garnier

La FMOQ a décerné le titre de Membre émérite au Dr Raynald Gauthier entre autres « pour sa disponibilité si appréciée de tous, pour sa présence et son sens de l’humour, pour avoir été un médecin polyvalent et un président d’association rassembleur au service et à l’écoute de ses membres. »

Le Dr Gauthier a dirigé l’Association des médecins omnipraticiens de la Mauricie de 1990 à 2001. Au cours de sa présidence, il a su mobiliser ses membres dans les moments critiques. Il a d’ailleurs été très actif dans l’organisation des contestations comme la journée d’étude, en 1998, et la marche des blouses blanches contre la loi 114, en 2002.

Le Dr Gauthier a également lutté contre la pénurie de médecins qui sévissait dans sa région. Il a sensibilisé ses collègues de la FMOQ à ce problème et fait des démarches auprès des instances politiques, des hôpitaux de sa région et de l’Université Laval qui n’envoyait plus d’internes en Mauricie. Il a tenté de proposer différentes solutions.

Même après avoir laissé la présidence, le Dr Gauthier est resté engagé. Il est devenu trésorier de son association et a été membre de comités de mobilisation syndicale à la FMOQ. Il a cessé ses activités syndicales en 2014, après une carrière de presque quarante ans au service de ses collègues.

2014 : Hommage à Marc-André Asselin

Photo : Emmanuèle Garnier

Premier vice-président de la FMOQ de 2007 à 2013, le Dr Marc-André Asselin a été nommé membre émérite « pour son rôle de premier plan sur l’échiquier du syndicalisme médical ». L’ex-président de l’Association des médecins omnipraticiens de Montréal, qui a siégé au bureau de la Fédération pendant 18 ans, a été de tous les grands événements du syndicalisme médical. Immergé dans ce monde depuis plus de 30 ans, ce passionné d’histoire a également écrit deux livres : l’un sur les 50 ans de l’AMOM – La petite histoire d’une grande association – et l’autre sur ceux de la FMOQ – De praticiens à spécialistes en médecine de famille.
S’adressant aux délégués du Conseil, le Dr Asselin a fait référence aux dernières négociations et à l’effort collectif des omnipraticiens pour mieux servir la population. « Pour la première fois depuis les années 1970, les médecins sont enfin rémunérés à leur juste valeur et la population attend avec impatience et avec raison, je crois, que notre offre de services soit à la hauteur de cette rémunération. Le temps presse, mais je reste convaincu de la réussite de votre démarche. »

2012 : Hommage à Pierre Raîche

Photo : Emmanuèle Garnier

Le Dr Pierre Raîche, qui a été directeur de la Formation  professionnelle à la FMOQ pendant onze ans, a été nommé membre émérite en 2012.  Cet honneur lui a été décerné « pour sa vision, sa créativité effervescente,  son dynamisme, son expertise qu’il a si bien su transmettre, sa disponibilité  et sa générosité, sa capacité à saisir les enjeux et sa passion de  syndicaliste. » Le Dr Raîche, qui a pris sa retraite en juillet 2012, a  contribué à maintenir la notoriété de la FMOQ dans le milieu de la formation  médicale au Québec. Au cours de son mandat, il a entre autres mis sur pied le  PADPC (Plan d’autogestion de développement professionnel continu) de la FMOQ, un outil qui permet à chaque omnipraticien d’être le maître d’oeuvre de son  perfectionnement professionnel.

À titre de directeur général adjoint, le Dr Raîche a aussi  participé aux activités syndicales. Il avait une grande capacité à bien  percevoir l’esprit des médecins sur le terrain, a affirmé le Dr Louis Godin, président de la Fédération, dans la vidéo qui rendait hommage au nouveau membre émérite. L’engagement syndical du Dr Raîche remonte à 1978, quand il est devenu  délégué de l’Association de Richelieu-Saint-Laurent. En 1998, son action prend  une nouvelle forme alors qu’il entre à la Fédération. « Ma vision de la FMOQ comporte deux aspects essentiels à jumeler, a précisé le Dr Raîche dans son allocution.  D’un côté, il y a la formation professionnelle qui est la base de notre crédibilité,  autant en négociations que par rapport aux autres organismes. De l’autre côté,  se trouve le syndicalisme avec sa composante politique. Ma grande fierté a été de réconcilier ces deux aspects, indissociables à mes yeux, malgré des  perceptions contraires trop souvent véhiculées. »

2011 : Hommage à Georges-Henri Villeneuve

Photo : Emmanuèle Garnier

Le samedi 10 décembre 2011, les délégués de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), réunis en conseil général, rendaient hommage au Dr Georges-Henri Villeneuve en lui décernant le titre de Médecin émérite de la FMOQ pour sa carrière exceptionnelle comme médecin de famille, pour sa contribution à la profession médicale et à l’organisation des soins, particulièrement dans sa région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, où il exerce depuis plus de 35 ans.

Authentique bleuet, le Dr Villeneuve est originaire de Roberval. Il s’est établi à Alma en 1974, où il a ouvert la Clinique de médecine familiale d’Alma avec son confrère Michel Lévesque. Comptant deux médecins à ses débuts, la clinique de la rue Melançon regroupe maintenant sept médecins polyvalents et fait partie du Groupe de médecine familiale Lac-Saint-Jean Est.

Le Dr Villeneuve a exercé une médecine familiale diversifiée : urgence, hospitalisation, obstétrique et, bien entendu, suivi de patients. Tout ce qui était nécessaire pour prodiguer des soins adéquats à ses patients, le Dr Villeneuve l’a fait avec un dévouement, une énergie et un dynamisme exceptionnels, qui lui permettent encore aujourd’hui de s’occuper de ses patients à temps plein.

Pour le Dr Villeneuve, il était important de s’occuper de l’organisation des soins dans son coin de pays et de s’assurer que les régions éloignées étaient bien pourvues et recevaient un soutien adéquat dans le réseau de la santé. Son engagement syndical depuis plus de 30 ans, dont 22 à la présidence de l’Association des médecins omnipraticiens du Saguenay–Lac-Saint-Jean et 13 au sein de l’exécutif de fédération provinciale, a permis au Dr Villeneuve de représenter adéquatement tous ses confrères des régions éloignées pour qu’ils obtiennent le soutien dont ils avaient besoin pour offrir des services de qualité à la population.  Avec le même souci, il a fait partie du Département de médecine générale à l’Hôtel-Dieu d’Alma où il a été chef pendant 5 ans. Également, il a rempli deux mandats à la présidence de la Commission médicale régionale et siégé au Département régional de médecine générale, à la Régie régionale et à l’Agence de la santé et des services sociaux.
 

Le parcours exceptionnel du Dr Villeneuve, aussi bien comme clinicien que comme gestionnaire et syndicaliste, lui a valu pleinement d’être nommé au sein du cercle restreint des membres émérites de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec.

2009 : Hommage à Benoit Poulin

Photo : Emmanuèle Garnier

Le Dr Benoit Poulin a le militantisme dans le sang. Déjà, au collège, il était vice-président de l’association des étudiants ; à l’université, il était secrétaire de l’Association des résidents et des internes de Québec. Mais son plus long engagement a été à la FMOQ : 35 ans. Il a battu tous les records comme délégué.

Le Dr Poulin a entre autres été président de l’Association des médecins omnipraticiens de la Côte-du-Sud pendant un an, mais il a surtout été à la tête pendant 32 ans e l’Association des médecins œuvrant en établissement où sont dispensés des soins psychiatriques au Québec (AMOEP). « Le Dr Poulin a été l’un des grands défenseurs des médecins omnipraticiens au Québec. Sa contribution est énorme. Il s’est battu pour l’omnipratique. C’est un homme droit, qui tient à ses idées et qui a défendu avec vigueur ses mandats. C’était un des grands piliers de la vie syndicale », estime le Dr Louis Godin, président de la FMOQ.

Le Dr Poulin a été, plus précisément, le champion d’un groupe particulier de médecins. « Ce que je désirais faire et ce que j’ai fait pendant les trente dernières années a été de lutter pour les intérêts des omnipraticiens rémunérés à honoraires fixes, et, dans une certaine mesure, pour ceux qui étaient payés à tarif horaire », explique-t-il. Fin stratège, le bouillant président de l’AMOEP n’a jamais laissé passer une occasion d’améliorer le sort des médecins rémunérés à honoraires fixes. Poulin a aussi réussi à remporter des victoires importantes pour ses membres, comme l’obtention du forfait pour le suivi et la prise en charge de la clientèle vulnérable dans les milieux psychiatriques, cette dernière n’ayant pas été reconnue comme telle jusqu’alors. Sur le plan de la défense de l’omnipratique, le Dr Poulin s’est également battu, il y a plusieurs années, pour faire reconnaître le département de médecine générale dans tous les établissements psychiatriques. Pour le Dr Pineau, président de l’AMOEP de 2010 à 2015, le Dr Poulin n’a pas été qu’un grand président pour l’AMOEP : « Je pense qu’il a aussi été un grand syndicaliste médical. »

(condensé d'un article d'Emmanuèle Garnier)

2007 : Le Dr Louis Godin remet une oeuvre d'art au Dr Renald Dutil (à droite)  

Photo : Emmanuèle Garnier

Le Conseil général du 15 décembre 2007 était la dernière journée du Dr Renald Dutil en qualité de président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ). L’Assemblée du Conseil tenu à témoigner son appréciation au Dr Dutil en lui décernant une œuvre d’art et en présentant un survol de ses 12 années à la présidence aux membres de la Fédération et à la famille Dutil. Plus tard dans la journée, une proposition du Dr Jean-Pierre Boucher de déclarer le Dr Dutil membre émérite de la Fédération pour 2007 était votée à l’unanimité.

Le Dr Dutil a exercé la médecine pendant 25 années, principalement à Montréal. Quatre ans après son arrivée à l’Association des médecins omnipraticiens de Montréal, il en devient président et est élu au Bureau de la Fédération. Il en sera membre pendant 13 ans avant son élection à la présidence en 1995. La FMOQ, sous la présidence du Dr Dutil, participera à l’organisation des soins dans le système de santé en initiant les Départements régionaux de médecine générale (DRMG), des modèles de pratique comme les groupes de médecine familiale (GMF) et les cliniques-réseau.

En ces années de pénurie d’effectifs médicaux, la Fédération veille pro-activement aux intérêts de ses membres dans la gestion de la répartition des effectifs médicaux (PREM) et des activités médicales particulières (AMP), mesures gouvernementales imposées par législation. Le Dr Dutil fera reconnaître l’importance de la prise en charge et du suivi des clientèles vulnérables. L’Entente sur le redressement de la rémunération en 2007, après des années de revendications, constituera un pas important vers la parité avec les médecins omnipraticiens des autres provinces.

2006 : Le Dr Hugues Bergeron

Photo : Emmanuèle Garnier

Lors de son Conseil général annuel le 16 décembre 2006, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) rendait hommage au Dr Hugues Bergeron et lui conférait le titre de Membre émérite.

Pendant plus de 30 ans, le Dr Bergeron a été un médecin de famille au dévouement reconnu dans la communauté de Sherbrooke. Syndicaliste engagé, il a été actif au sein de l'Association des omnipraticiens de l'Estrie, dont a été président pendant plus de 15 ans. À l'échelle provinciale, il a été membre élu du Bureau de la Fédération de 1981 jusqu'à 1996, année où il quittera la pratique pour devenir permanent de la Fédération, au poste de Directeur des affaires professionnelles, qu'il occupera jusqu'en 2003, et dans l'exercice duquel il contribuera notamment, à la mise sur pied de la Société des Fonds d'investissement FMOQ.

2005 : Les Drs William Barakett et Gaston Drapeau

Photo : Emmanuèle Garnier

Lors de l’assemblée générale annuelle du Conseil de la FMOQ, le 16 décembre 2005,  le Dr William Barakett et le Dr Gaston Drapeau ont reçu le titre de Membres émérites de la Fédération.

Homme de coeur et de principes, le Dr Barakett pratique en cabinet privé à Cowansville et à Knowlton, en plus d’exercer à l’Hôpital Brôme-Missisquoi-Perkins et d’être professeur adjoint à l’Université McGill en médecine familiale. Sur le plan syndical, il a été une figure marquante. Président de l’Association des médecins omnipraticiens de Yamaska de 1983 à 2002, il a été le second vice-président de la FMOQ pendant six ans. Médecin de famille dévoué, le Dr Drapeau, lui, pratique depuis 38 ans dans son cabinet de Lachine où il a établi une relation privilégiée avec ses patients. Il exerce également au Centre hospitalier de Lachine où, dès ses débuts, il s’est engagé très activement dans l’administration et l’organisation des soins. Aussi très dynamique dans le domaine syndical, il a été vice-président de l’Association des médecins omnipraticiens de Montréal de 1988 à 1996 et a siégé au Bureau de la FMOQ pendant cinq ans.

2004 :  Les Drs Georges Boileau et Jean-Maurice Turgeon

Photo : Emmanuèle Garnier

C’est au cours du Conseil de la FMOQ du 18 décembre 2004 que les Drs Georges Boileau et Jean-Maurice Turgeon se sont vus décernés le titre de Membres émérites de la FMOQ.

Durant la cérémonie, le Dr Boileau a été honoré pour sa contribution notable au niveau du syndicalisme médical dans ses premiers balbutiements, pour sa contribution exceptionnelle à la promotion et à la défense de la médecine générale et à la fondation du Médecin du Québec. Son engagement total, sa souplesse, sa patience et sa disponibilité incomparables ont également été soulignés. Le Dr Turgeon, quant à lui, a été honoré pour son engagement profond et sa contribution significative à la région de Rimouski, pour l’extraordinaire rôle syndical qu’il a joué, autant au niveau local, que régional ou provincial, de même que son apport immesurable à la formation médicale continue. Son énergie et son enthousiasme constants ont également été salués.

2003 : Les Drs Georges-Henri Gagnon  et Jean Valiquette

Photo : Emmanuèle Garnier

Au cours du conseil des délégués de la FMOQ de décembre 2003, les Drs Georges-Henri Gagnon (décédé le 1er mai 2015) et Jean Valiquette ont été nommés Membres émérites de la FMOQ 2003.

Durant la cérémonie, le Dr Gagnon a été félicité pour avoir constamment fait la promotion de la cause des médecins omnipraticiens de toutes les régions du Québec, pour sa contribution notable aux services aux membres, pour avoir su offrir une oreille attentive et avoir joué un remarquable rôle de conseiller auprès de ses collègues et des membres de la Fédération. On a également souligné le dévouement du Dr Valiquette à la profession médicale. Ce dernier a été trésorier de l'Association des médecins omnipraticiens de Laurentides-Lanaudière pendant 25 ans. Il a constamment eu à cour les conditions de pratique des médecins omnipraticiens de sa région et a consacré maintes années à la cause syndicale.

2002 : Les Drs Jacques Dinelle et Clément Richer

Photo : Emmanuèle Garnier

Au cours de la réunion du Conseil de décembre 2002, les Drs Clément Richer et Jacques Dinelle ont été nommés membres émérites de la FMOQ pour le rôle crucial qu'ils y ont joué. Entourés de leur famille, applaudis par la centaine de délégués présents, les deux omnipraticiens ont reçu des mains du Dr Renald Dutil une plaque symbolisant cette distinction honorifique.

Au cours de la cérémonie, une vidéo a décrit le parcours de ces deux médecins. Le Dr Richer, qui a été président de la FMOQ de 1981 à 1995, a laissé un riche héritage. Pendant sa présidence, les programmes de formation continue se sont multipliés et les colloques syndicaux Gérard-Hamel ont été créés. Redoutable négociateur, le Dr Richer a amélioré les conditions de pratique et de rémunération des omnipraticiens et obtenu la création des départements cliniques de médecine générale. Le Bureau de la FMOQ a décidé de nommé le Dr Richer membre émérite pour la vigueur avec laquelle il a défendu les médecins et la qualité de la médecine, sa contribution au rayonnement de la FMOQ, son engagement envers les omnipraticiens et le respect qu'il a su inspirer à ceux qui ont travaillé avec lui.

Le Dr Dinelle, qui fut l'un des commissaires de la Commission Castonguay-Neveu, a participé à la fondation de la FMOQ. En 1979, il a créé avec le Dr Gérard Hamel les Fonds d'investissement de la Fédération, qu'il a présidé jusqu'en 1997. « Pour son rôle prépondérant dans l'histoire et le succès des Fonds FMOQ, pour son grand dévouement et sa contribution inestimable à l'établissement et au développement des fonds d'épargne et de placement qui ont permis et permettront encore longtemps aux médecins omnipraticiens d'envisager une retraite paisible, le Bureau de la FMOQ a résolu à l'unanimité de faire accéder le Dr Jacques Dinelle à son Temple de la renommée et de le nommer membre émérite 2002 de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec », a rappelé la vidéo.