L'infolettre a suscité quelques méprises, que nous rectifions ici.